Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2018 5 03 /08 /août /2018 11:18
Article intitulé "Charleroi: des escrocs sous-louent des logements sociaux" paru le 03.08.2018 sur le site Internet du journal "La Nouvelle Gazette":
 

Par Loïc Dévière

| CHARLEROI ET SA REGION

Charleroi: des escrocs sous-louent des logements sociaux

Exclusivité La Nouvelle Gazette
Hicham Imane se dit furieux.
Hicham Imane se dit furieux. - D.R.

Le président de la Sambrienne, Hicham Imane, ne décolère pas. C’est un doux euphémisme… «  Je suis furieux  », lance-t-il. «  Nous avons deux procédures en cours pour de cas de sous-location. Dans le premier, une dame louait son garage 50€ par mois à la Sambrienne et demandait ensuite 95€ pour le mettre à disposition. Dans le second, nous exigions 275€ pour une habitation et l’escroc la sous-louait entre 450 et 500 €.  »

La problématique est double : les charlatans réalisent une plus-value sur le dos de la Sambrienne en profitant de la détresse des gens. Et ils bloquent en plus des habitations ou des garages pour des personnes réellement dans le besoin. «  Avec des centaines de noms sur les listes d’attente, je ne vais certainement pas laisser passer ce genre de chose. Les arnaqueurs risquent la résiliation du bail, mais aussi des poursuites en justice que nous ne manquerons pas d’initier.  »

Dans ce contexte, la lutte contre ce genre de pratique va devenir une des priorités d’Hicham Imane. «  Jusqu’à présent, la sous-location dans les logements de Sambrienne constituait un secret de polichinelle, mais la détection de ces deux cas envoie un signal à tout un chacun.  »

Où en sont les procédures ?

Une présence accrue sur le terrain va permettre aux agents de la Sambrienne d’y être bien plus attentifs. «  Jusqu’à présent, nous disposions d’un service de contentieux social. Pour être clair, nous y aidions les locataires qui avaient du mal à payer leurs loyers, nous échelonnions les dettes. En 2014, plus de 3.200 bénéficiaires étaient concernées par ce souci. Aujourd’hui, grâce à un gros boulot de fond, nous n’en sommes plus qu’à 1.500. Cela nous a permis de créer en plus un service 100 % social avec quatre agents et un responsable. Cette décision, qui restera sans doute comme une des plus belles satisfactions de ma présidence, date du conseil d’administration du mois d’avril et elle entre petit à petit en application. Nous sommes donc bien plus présents sur le terrain, pour régler les conflits de voisinage, voir l’origine de certaines plaintes, par exemple sur le nombre de locataires réels dans tel ou tel appartement. Je vais prendre un autre exemple concret : nous nous sommes rendus dans une famille suite une demande de déménagement de la dame, nous avons vu qu’elle était confrontée à un réel problème de violence conjugal et avons pu rendre un avis pour une acceptation la plus rapide possible. Par ailleurs, en étant justement sur le terrain, nous pouvons tomber sur ces fameux cas de sous-location, contrôler des apparts dans cette optique suite à une dénonciation…  »

Pour revenir aux procédures en cours, la « dame au garage » a déjà été prévenue qu’elle avait été prise la main dans le sac, alors que les responsables de la Sambrienne sont en train de peaufiner les derniers détails de leurs investigations à propos de l’habitation.

En attendant d’autres arnaques qui pourraient éclater au grand jour dans les prochains mois !

Arnaque en 2016: il empoche la caution et disparait

Vendredi, Août 3, 2018 - 05:03

Edition numérique des abonnés

La dernière grosse arnaque à laquelle avait été confrontée la Sambrienne datait de mai 2016, avec la terrible mésaventure de Marie, au bout du rouleau. Cette maman de 3 enfants a été victime d’une escroquerie particulièrement bien ficelée. Tout a commencé parce qu’elle avait voulu déménager… Elle avait des problèmes avec son logement. «  Il est beaucoup trop petit pour 3 enfants, il n’y a pas de jardin et je paie cher  », indiquait-elle à l’époque.

Elle avait alors décidé de chercher un autre logement. Et c’est ainsi qu’elle était tombée sur cette annonce postée sur internet : une maison à louer, à Lodelinsart. Trois chambres, cour extérieure, le tout pour 500 euros mensuels. Une aubaine ! Marie avait contacté le propriétaire qui avait laissé son numéro sur l’annonce. Un rendez-vous fut fixé pour visiter la maison le 6 mai. L’homme était bien là. «  Il s’est présenté comme Monsieur Santos. Il a dit qu’il venait de Nalinnes. Il a ensuite ouvert la maison. Et il avait les clés !  », explique Marie.

La caution en cash

Elle l’avait suivi et fait le tour de l’habitation. Modeste et vétuste mais l’homme affirmait que des ouvriers viendraient changer le carrelage et le vinyle dans les chambres. Marie n’était toujours pas convaincue car les murs étaient également à rafraîchir et la cuisinière à changer. Alors elle avait proposé de s’en charger elle-même, à condition de ne pas payer le loyer du premier mois. L’homme s’était montré satisfait.

«  Ensuite, il a demandé si je pouvais lui fournir une partie de la caution, pour bloquer la maison. Car beaucoup de personnes étaient intéressées et il voulait concrétiser le contrat  », expliquait la jeune femme. Elle lui avait remis alors 200 euros en liquide, en précisant que l’intégralité serait remise le lundi qui suivait. «  Il était d’accord et m’a dit que j’aurais les clés jeudi, après la venue des ouvriers. Il m’a fait un contrat avec ses coordonnées. Tout était réglé  », raconte-t-elle. Mais le week-end, Marie retourne voir la façade de la maison avec ses enfants. «  Pour leur montrer où on allait aller  ».

Et c’est là que quelque chose avait attiré son attention. «  Il n’y avait plus de serrure à la porte d’entrée, tout avait été retiré. Un voisin nous a dit que cette maison n’était pas à louer… mais bien à vendre, et par La Sambrienne !  » Elle s’était rendue compte de l’arnaque. Trop tard. «  J’avais déjà acheté la fameuse cuisinière pour plus de 400 euros et les peintures… », enrageait-elle.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de brunovanhemelryck.over-blog.com
  • : Blog politique et informatif de Bruno VANHEMELRYCK, conseiller communal libéral social "AC" (DéFI, FDF, ex-MR) à Chapelle-lez-Herlaimont. Le contenu de ce site a pour objectif unique de documenter toute personne intéressée par les actions politiques menées principalement au niveau local et doit être utilisé uniquement à cette fin. Je ne peux, en aucun cas, être tenu pour responsable des actions fondées sur les documents ou articles disponibles à partir de ce site.
  • Contact

Recherche

Articles Récents