Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 23:52

la-province mons-borinage 20100624 chapelle-lez-herlaimont

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 23:50

nouvelle-gazette charleroi 20100624 chapelle-lez-herlaimont

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 23:47

nouvelle-gazette centre 20100624 chapelle-lez-herlaimont tr

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 07:26


Ajout d’un point à l’ordre du jour de la réunion du conseil communal chapellois du

28.06.2010 proposé par Bruno VANHEMELRYCK, conseiller communal MR

 

INTERVENTION DES AUTORITES COMMUNALES CHAPELLOISES REQUISE POUR SOLLICITER AUPRES DE LA COMMISSION COMPETENTE LA RECONNAISSANCE DE L’ORDRE DES TCHATS COMME CHEF-D’ŒUVRE DU PATRIMOINE ORAL ET IMMATERIEL DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE

 

Projet de résolution «Inviter le Collège communal à proposer à la Commission compétente, en vertu du décret wallon du 11.07.2002 (publié au Moniteur Belge le 24.09.2002) relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française, modifié par l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23.06.2006 (publié au Moniteur Belge le 27.09.2006), la candidature de l’Ordre des Tchats au titre de chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française de Belgique»

 

Le Conseil communal, siégeant publiquement:

 

Attendu que ce point figurait à l’ordre du jour de la réunion de l’assemblée législative locale du 31.05.2010 et qu’une décision a été prise à l’unanimité de soumettre cette motion au vote lors de la prochaine réunion du conseil communal;

 

Attendu que Bruno VANHEMELRYCK, conseiller communal MR, a, en outre, signalé que le Collège communal avait pris l’initiative le 14.12.2009 de créer un service des «Fêtes – Evénements – Communications» au sein duquel ont été affectés 3 agents communaux dont les attributions correspondent de manière idoine à la présente sollicitation;

 

Attendu qu’il convient, par conséquent, de proposer le même projet de résolution concernant une matière toujours d’actualité;

 

Attendu que le folklore revêt généralement un caractère important au niveau local, en favorisant notamment le rassemblement convivial de personnes de différents horizons;

 

Attendu que la Commune de Chapelle‑lez‑Herlaimont est communément appelée «la Cité des Tchats» dont le symbole originel est Félix Sylvestrix;

 

Attendu que la confrérie dénommée «L’Ordre des Tchats», créée en 1995 par les responsables communaux chapellois, vise essentiellement la promotion et le rayonnement de Chapelle‑lez‑Herlaimont aux niveaux culturel, touristique et économique;

 

Attendu que, pour mettre en valeur des Chapellois actifs dans leur commune mais également des personnalités extérieures reconnues dans diverses disciplines, l’Ordre des Tchats procède, tous les ans, à sa traditionnelle cérémonie d’intronisation de sa nouvelle nichée qui comporte plusieurs portées relevant des secteurs associatif, économique, culturel…;

 

Attendu que l’organisation des chapitres de l’Ordre des Tchats, en prônant la solidarité, la convivialité et l’amitié, fait partie intégrante des festivités carnavalesques du Laetare;

 

Attendu que cet événement culturel et touristique, qui constitue incontestablement une véritable vitrine pour la Cité des Tchats, offre une image non négligeable des traditions, du patrimoine et des originalités de l’entité chapelloise;

 

Attendu que cette manifestation folklorique, empreinte d’authenticité, doit impérativement être préservée;

 

Attendu qu’un monde sans traditions ni coutumes serait, en effet, inhospitalier, froid, uniforme, voire inhumain;

 

Attendu qu’un décret wallon permet de conférer à une manifestation le titre de chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française de Belgique, lui octroyant même des subventions pour favoriser sa sauvegarde;

 

Attendu que le Gouvernement de la Communauté française peut déposer auprès de l’UNESCO la candidature d’un chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française en vue d’une reconnaissance mondiale par cette organisation internationale;

 

Attendu qu’il appartient, en principe, aux autorités communales de veiller au respect des traditions folkloriques locales et à leur pérennité;

 

Attendu que cette initiative répond au souhait de la majeure partie des administrés;

 

Vu le décret wallon du 11.07.2002 (publié au Moniteur Belge le 24.09.2002), modifié par l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23.06.2006 (publié au Moniteur Belge le 27.09.2006), relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française;

 

Vu l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 09.06.2008 (publié au Moniteur Belge le 08.05.2009) nommant les membres de la Commission du Patrimoine oral et immatériel visés aux articles 22, 23 de l'arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23.06.2006;

 

Vu les articles L1122‑13, L1122‑17, L1122‑19, L1122‑20, L1122‑24, L1122‑26, L1122‑27, L1122‑30, L1133-1 et L1133-2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation;

 

Par …. voix contre ….,

 

DECIDE:

 

d’inviter le Collège communal à proposer à la Commission compétente, en vertu du décret wallon du 11.07.2002 (publié au Moniteur Belge le 24.09.2002) relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française, modifié par l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23.06.2006 (publié au Moniteur Belge le 27.09.2006), la candidature de l’Ordre des Tchats au titre de chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française de Belgique.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 07:20

Ajout d’un point à l’ordre du jour de la réunion du conseil communal chapellois du

28.06.2010 proposé par Bruno VANHEMELRYCK, conseiller communal MR

 

INTERVENTION DES AUTORITES COMMUNALES CHAPELLOISES REQUISE POUR SOLLICITER AUPRES DE LA COMMISSION COMPETENTE LA RECONNAISSANCE DU CARNAVAL DE CHAPELLE‑LEZ‑HERLAIMONT COMME CHEF-D’ŒUVRE DU PATRIMOINE ORAL ET IMMATERIEL DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE

 

Projet de résolution «Inviter le Collège communal à proposer à la Commission compétente, en vertu du décret wallon du 11.07.2002 (publié au Moniteur Belge le 24.09.2002) relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française, modifié par l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23.06.2006 (publié au Moniteur Belge le 27.09.2006), la candidature du carnaval de Chapelle‑lez‑Herlaimont au titre de chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française de Belgique»

 

Le Conseil communal, siégeant publiquement:

 

Attendu que ce point figurait à l’ordre du jour de la réunion de l’assemblée législative locale du 31.05.2010 et qu’une décision a été prise à l’unanimité de soumettre cette motion au vote lors de la prochaine réunion du conseil communal;

 

Attendu que Bruno VANHEMELRYCK, conseiller communal MR, a, en outre, signalé que le Collège communal avait pris l’initiative le 14.12.2009 de créer un service des «Fêtes – Evénements – Communications» au sein duquel ont été affectés 3 agents communaux dont les attributions correspondent de manière idoine à la présente sollicitation;

 

Attendu qu’il convient, par conséquent, de proposer le même projet de résolution concernant une matière toujours d’actualité;

 

Attendu que le folklore revêt généralement un caractère important au niveau local, en favorisant notamment le rassemblement convivial des gens;

 

Attendu que le carnaval crée un véritable sentiment d’appartenance à une communauté et subséquemment agit comme facteur d’intégration;

 

Attendu que les manifestations folkloriques séculaires, du moins celles marquées du sceau de l’authenticité, doivent impérativement être préservées;

 

Attendu qu’un monde sans traditions ni coutumes serait, en effet, inhospitalier, froid, uniforme, voire inhumain;

 

Attendu qu’un décret wallon permet de conférer à une manifestation le titre de chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française de Belgique, lui allouant même des subsides pour favoriser sa sauvegarde;

 

Attendu que le Gouvernement de la Communauté française peut déposer auprès de l’UNESCO la candidature d’un chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française en vue d’une reconnaissance mondiale par cette organisation internationale;

 

Attendu qu’il appartient, en principe, aux autorités communales de veiller au respect des traditions folkloriques locales;

 

Attendu qu’il convient justement d’assurer la pérennité de ces coutumes;

 

Attendu que cette initiative répond au souhait de la majeure partie des administrés;

 

Vu le décret wallon du 11.07.2002 (publié au Moniteur Belge le 24.09.2002), modifié par l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23.06.2006 (publié au Moniteur Belge le 27.09.2006), relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française;

 

Vu l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 09.06.2008 (publié au Moniteur Belge le 08.05.2009) nommant les membres de la Commission du Patrimoine oral et immatériel visés aux articles 22, 23 de l'arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23.06.2006;

 

Vu les articles L1122‑13, L1122‑17, L1122‑19, L1122‑20, L1122‑24, L1122‑26, L1122‑27, L1122‑30, L1133-1 et L1133-2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation;

 

Par …. voix contre ….,

 

DECIDE:

 

d’inviter le Collège communal à proposer à la Commission compétente, en vertu du décret wallon du 11.07.2002 (publié au Moniteur Belge le 24.09.2002) relatif aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel de la Communauté française, modifié par l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 23.06.2006 (publié au Moniteur Belge le 27.09.2006), la candidature du carnaval de Chapelle‑lez‑Herlaimont au titre de chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française de Belgique.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 19:22
 
24/06/10 : Perquisitions à Chapelle
Perquisitions hier à l'administration communale de Chapelle-lez-Herlaimont. Trois dossiers sont dans le collimateur de la juge Baeckelandt, à savoir l'utilisation de locaux communaux par une ASBL et le staff du député, des marchés publics afférents à des travaux réalisés dans la salle omnisports de Piéton, et la présence du bourgmestre Patrick Moriau dans une société de crédit appartenant au groupe Moro.
Partager cet article
Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 20:23
Perquisitions à la maison communale de Chapelle-lez-Herlaimont

Hier après-midi, des perquisitions ont été menées à la maison communale de Chapelle-lez-Herlaimont, révèle le journaliste Ludovic Delory en exclusivité pour RTL-TVi. Plusieurs documents et ordinateurs ont été saisis.

Perquisitions à la maison communale de Chapelle-lez-Herlaimont
Article Picture
Hier après-midi, une dizaine de policiers ont mené des perquisitions à la maison communale de Chapelle-lez-Herlaimont, révèle le journaliste Ludovic Delory pour RTL-TVi. Ils ont emporté des caisses de documents et des ordinateurs. Selon nos informations, l'enquête a trait à des malversations présumées de l'ASBL Chapelle Festival, mais aussi à des attributions de marchés publics. Le bureau utilisé par le député-bourgmestre Patrick Moriau susciterait également l'intérêt de la justice carolo. Contacté, le parquet de Charleroi ne souhaite pas en dire davantage pour l'instant.

Quant au parquet de Charleroi, il ne souhaite pas communiquer davantage pour l'instant.
Partager cet article
Repost0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 07:52
Document envoyé par télécopieur au 064/43.13.28 pour traitement rapide



Godarville, le 21 juin 2010



 

Administration communale

A l’attention de Monsieur Patrick MORIAU

Bourgmestre

place de l’Hôtel de Ville, 16

B‑7160  CHAPELLE‑LEZ‑HERLAIMONT

Tél. 064/43.13.17 - fax  064/43.13.28

 
Occupation quelque peu singulière d’un bâtiment communal par l’asbl F.W.V.A.


 

Monsieur le Bourgmestre,

 

En février 2008, l’opposition «CDH – MR» avait épinglé la commune de Chapelle‑lez‑Herlaimont dans la mise à disposition d’un immeuble communal à l’ASBL privée «Chapelle Festival».  Or, l’absence de convention entre la commune et une personne morale assimile cette aide à une subvention dont l’octroi relève de la seule compétence du conseil communal.

 

Dans un cas similaire constaté à Charleroi, M. Philippe COURARD, ex-Ministre wallon des Affaires intérieures et de la Fonction publique, avait exigé que le conseil communal règle ce problème par la signature d’une convention visant à fixer les conditions d’occupation et les obligations des occupants et par la rédaction d’une clause destinée à prévenir «toute confusion entre les activités publiques au sein des bâtiments communaux et les activités des personnes morales concernées».

 

Le fait que des personnes morales (ASBL, associations de fait ou sociétés) occupent ou soient domiciliées dans des bâtiments communaux est autorisé par la loi, moyennant le respect de certaines conditions.  A cette fin, l’article L1222‑1 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation prévoit explicitement que les décisions concernant la location d’un bâtiment communal, à savoir le choix de l’immeuble mis en location et la fixation des conditions de la location, relèvent de la compétence du conseil communal.

 

C’est la raison pour laquelle, dans un souci de saine gestion communale, j’ai déposé, le 11.06.2009, pour la deuxième fois à l'ordre du jour de la réunion de l'assemblée législative chapelloise un projet de résolution, jugé arbitrairement inopportun le 22.09.2008 par la majorité communale socialiste, invitant le Collège communal à vérifier la mise à disposition de bâtiments communaux à diverses personnes morales (ASBL, associations de fait ou sociétés) et à procéder aux éventuelles régularisations d'occupation par leur inscription à l'ordre du jour de la prochaine réunion du conseil communal.  Finalement, le 29.06.2009, les membres du Conseil communal décidaient à l'unanimité d'adopter la motion préconisée vainement par mes soins les 22.09.2008 et 11.06.2009.

 

Triste est de constater que cet engagement formel de régulariser l'occupation des bâtiments communaux par des personnes morales, voire de se conformer aux prescriptions légales en la matière, ne semble pas toujours strictement respecté.

 

En effet, dans les annexes du Moniteur belge des 18.06.2009 et 29.03.2010, il est clairement mentionné que l’ASBL FEDERATION WALLONNE DES VEHICULES ANCIENS, en abrégé «F.W.V.A.», numéro d’entreprise 0812.193.965, a établi son siège social dans un bâtiment communal, précisément au Foyer Culturel d’Herlaimont, 17, place de l’Hôtel de Ville à 7160 Chapelle‑lez‑Herlaimont.

 

En tant que conseiller communal, il me semble utile de vous rappeler que cette situation, tout à fait attentatoire aux finances publiques locales, bafoue irréfutablement les prescrits légaux et doit, par conséquent, être régularisée au plus vite, conformément à la décision prise par le Conseil communal en date du 29.06.2009.

 

En outre, auriez-vous l’amabilité de bien vouloir m’expliquer les raisons pour lesquelles cette irrégularité a pu se produire?

 

Je vous remercie d'avance pour la suite qu'il vous plaira de réserver à ma requête légitime.

 

Dans l’attente de vos nouvelles, je vous prie de croire, Monsieur le Bourgmestre, à l’assurance de ma parfaite considération et de mes meilleurs sentiments.

 

Bruno VANHEMELRYCK

Conseiller communal MR

Partager cet article
Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 14:38

 

Ajout d’un point à l’ordre du jour de la réunion du conseil communal chapellois

proposé par Bruno VANHEMELRYCK, conseiller communal MR

 

ACHAT DE 4 DEFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES EXTERNES QUI SERONT DISPONIBLES LORS DES MANIFESTATIONS ORGANISEES DANS L’ENTITE CHAPELLOISE AINSI QU’AU CENTRE CULTUREL, DANS LA SALLE OMNISPORTS A PIETON ET AU COMPLEXE SPORTIF ADJACENT A LA PISCINE COMMUNALE

 

Projet de résolution «Acquisition de 4 défibrillateurs automatiques externes dont 1 appareil sera réservé pour les différentes manifestations organisées dans l’entité chapelloise alors que les 3 autres seront dédiés aux activités programmées sur 3 sites communaux, à savoir au Centre culturel, dans la salle omnisports à Piéton et au complexe sportif jouxtant la piscine communale»

 

Le Conseil communal, siégeant publiquement:

 

Attendu que ce point figurait à l’ordre du jour de la réunion de l’assemblée législative locale du 21.09.2009 et que le vote de ce projet de résolution a été reporté dans l’attente d’un rapport circonstancié demandé au Docteur Jean‑Marie BOURGEOIS;

 

Attendu que, lors de la réunion du conseil communal du 26.10.2009, le praticien questionné a émis quelques réserves quant à l’usage du défibrillateur automatique externe;

 

Attendu qu’à ce jour, cette motion n’a toujours pas été soumise au vote des conseillers communaux;

 

Attendu qu’il ressort des précisions apportées le 10.03.2010 par Mme Eliane TILLIEUX, Ministre wallonne de l'Action sociale et de la Santé, en guise de réponse à une question parlementaire concernant l’installation de défibrillateurs externes automatiques dans les lieux publics en Wallonie, que la Belgique a créé un cadre juridique pour l’utilisation par le grand public d’un appareil dont l’usage était réservé auparavant aux médecins ou n’était autorisé que sous la supervision d’un médecin, que M. André ANTOIRE, Ministre wallon des Sports, a signalé la disponibilité de défibrillateurs dans les centres ADEPS et que l’installation de ce type d’appareils relève de la compétence des pouvoirs organisateurs des lieux (provinces, communes, privés);

 

Attendu que, à l’instar notamment des pouvoirs publics français, canadiens et américains, un nombre croissant de communes (Nivelles, Waterloo, Namur, Aubange, Vielsalm, Burdinne, Fourons, Auderghem, Ganshoren, Woluwé‑Saint‑Lambert…) ont, en vertu du principe de précaution vitale, fait l’acquisition de défibrillateurs automatiques externes;

 

Attendu que plusieurs provinces wallonnes, en l’occurrence Namur et Liège, préconisent l’acquisition de défibrillateurs automatiques externes par diverses actions incitatives destinées aux pouvoirs publics locaux;

 

Attendu qu’il convient, par conséquent, de proposer ce projet de résolution concernant une matière toujours d’actualité;

 

Attendu qu’en Belgique, on dénombre, chaque année, 15 000 personnes victimes d’un arrêt cardiaque;

 

Attendu que les chances de survie sont d’autant plus grandes que l’on est en mesure de rétablir rapidement le rythme normal de la fibrillation à l’aide d’un défibrillateur;

 

Attendu qu’un défibrillateur automatique externe permet d’administrer très simplement un «choc» électrique après analyse et de contribuer ainsi à sauver la vie d’une personne en arrêt cardiaque;

 

Attendu que les défibrillateurs constituent un acquis technologique extrêmement fiable et d’une utilisation très simple;

 

Attendu qu’en effet, compte tenu de l’évolution de ces appareils, ils ne nécessitent plus d’interprétation de l’état du patient ni de décision de procéder ou non à la défibrillation;

 

Attendu que la loi du 12 juin 2006 (publication au Moniteur belge du 21 septembre 2006) autorise l’utilisation de défibrillateurs automatiques «externes»;

 

Attendu que l’arrêté royal du 21 avril 2007 (publication au Moniteur belge du 18 mai 2007) fixe les normes de sécurité et les autres normes applicables au défibrillateur externe automatique utilisé dans le cadre d'une réanimation;

 

Attendu que l’utilisation d’un défibrillateur automatique doit rester indissociable de l’aide médicale urgente qu’offre actuellement le service 100, voire le 112; les règles de base en matière de premiers secours doivent évidemment rester d’application;

 

Considérant le coût démocratique des défibrillateurs automatiques estimé à 1.500,00 EUR l’unité;

 

Considérant l’utilité de disposer de ces appareils durant des activités culturelles et/ou sportives ainsi que lors des manifestations drainant un public important;

 

Vu les articles L1122‑17, L122‑19, L1122‑20, L1122‑24, L1122‑26, L1122‑27, L1122‑30, L1133-1 et L1133-2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation;

 

Par …. voix contre ….,

 

DECIDE:

 

  • de procéder à l'achat de 4 défibrillateurs automatiques externes qui seront disponibles au Centre culturel, dans la salle omnisports à Piéton et au complexe sportif jouxtant la piscine communale ainsi que lors des diverses manifestations organisées dans l’entité chapelloise;
  • d'organiser la formation de responsables quant au maniement de cet outil médical salvateur;
  • d'instaurer une procédure claire d'emprunt et d'utilisation des 4 défibrillateurs; toute décision quant à l'affectation prioritaire de ces appareils restant la prérogative du Collège communal.

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 15:34
Ceci est un texte non personnel, non discriminatoire, glané sur Internet, mais qui suscite réflexion: le socialisme expliqué aux nuls!
Tout d'abord, une belle citation du Dr Adrian Rogers, pasteur américain né le 12.09.1931 et décédé le 15.11.2005:
 
 
"Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche. Tout ce qu'un individu reçoit sans rien faire pour l'obtenir, un autre individu a dû travailler pour le produire sans en tirer profit. Tout Pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu'il a préalablement confisqué à d'autres. Quand la moitié d'un peuple croit qu'il ne sert à rien de faire des efforts car l'autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu'il ne sert à rien d'en faire car ils bénéficieront à d'autres; cela, mes amis, s'appelle le déclin et la fin d'une nation. On n'accroît pas les biens en les divisant.".
 

Ensuite, une petite histoire illustrant parfaitement bien le précepte précédent:


 Un professeur d'économie dans un lycée annonce fièrement qu'il n'a jamais vu un seul de ses élèves échouer mais, par contre, une année, c'est la classe entière qui a connu l'échec.

Cette classe était entièrement convaincue que le socialisme est une idéologie qui fonctionne et que personne n'y est ni pauvre ni riche; un système égalitaire parfait, en quelque sorte.

Le professeur dit alors: "OK donc, nous allons mener une expérience du socialisme dans cette classe. A chaque contrôle, on fera la moyenne de toutes les notes et chacun recevra cette note. Ainsi, personne ne ratera son contrôle et personne ne caracolera avec de très bonnes notes.".

Après le 1er contrôle, on fit la moyenne de la classe et tout le monde obtint un 13/20. Les élèves qui avaient travaillé dur n'étaient pas très heureux; par contre, ceux qui n'avaient rien fait étaient ravis.

A l'approche du 2e contrôle, les élèves qui avaient peu travaillé en firent encore moins tandis que ceux qui s'étaient donné de la peine pour le 1er test décidèrent de lever le pied et de moins réviser. La moyenne de ce contrôle fut de 9/20! Personne n'était satisfait.

Quand arriva le 3e contrôle, la moyenne tomba à 5/20. Les notes ne remontèrent jamais alors que fusaient remarques acerbes, accusations et noms d'oiseaux dans une atmosphère épouvantable, où plus personne ne voulait faire quoi que ce soit si cela devait être au bénéfice de quelqu'un d'autre.

A leur grande surprise, tous ratèrent leur examen final. Le professeur leur expliqua alors que le socialisme finit toujours mal car quand la récompense est importante, l'effort pour l'obtenir est tout aussi important tandis que si on confisque les récompenses, plus personne ne cherche à réussir ou n'essaie de s'améliorer.

Les choses sont aussi simples que ça.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de brunovanhemelryck.over-blog.com
  • : Blog politique et informatif de Bruno VANHEMELRYCK, conseiller communal libéral social "AC" (DéFI, FDF, ex-MR) à Chapelle-lez-Herlaimont. Le contenu de ce site a pour objectif unique de documenter toute personne intéressée par les actions politiques menées principalement au niveau local et doit être utilisé uniquement à cette fin. Je ne peux, en aucun cas, être tenu pour responsable des actions fondées sur les documents ou articles disponibles à partir de ce site.
  • Contact

Recherche

Articles Récents