Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 11:06

Dans la Cité des Tchats, il n'est pas unique de trouver des panneaux de signalisation hors d'usage!

Comme l'attestent les photos figurant ci-après, le panneau de signalisation C1 de la rue des Boutons d'Or à Chapelle-lez-Herlaimont n'est plus fonctionnel depuis plusieurs semaines.

Fort heureusement, aucun accident majeur inhérent à cette absence de signal interdisant d'emprunter ce tronçon de voie dans un sens n'est à déplorer!

Afin d'éviter tout problème dans cette rue, le mandataire libéral social Bruno VANHEMELRYCK a requis une intervention salutaire des services communaux compétents en matière de mobilité.

dans la Cité des Tchats, il n'est pas unique de trouver des panneaux de signalisation hors d'usage
dans la Cité des Tchats, il n'est pas unique de trouver des panneaux de signalisation hors d'usage
dans la Cité des Tchats, il n'est pas unique de trouver des panneaux de signalisation hors d'usage
dans la Cité des Tchats, il n'est pas unique de trouver des panneaux de signalisation hors d'usage

Partager cet article

Repost0
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 17:05

"C'est tout ou rien" en matière d'élagage à la rue Royale, à Chapelle-lez-Herlaimont!

Dans la Cité des Tchats, précisément à la rue Royale, c'est tout ou rien en matière d'élagage.

En effet, comme le corroborent les quelques photos figurant ci-après, alors qu'un arbre a carrément été dévasté et à tout le moins été dépouillé de la plupart de ses branches, les autres végétaux ligneux sont livrés à eux-mêmes dans leur développement quelque peu envahissant.

Plusieurs riverains se plaignent d'ailleurs à juste titre de manquer de lumière naturelle, d'éprouver d'énormes difficultés pour ouvrir certaines fenêtres de leur maison..., et craignent les conséquences dramatiques qui pourraient découler de la chute éventuelle de branches durant une tempête ou un orage...!

Pour des raisons évidentes de sécurité et de bien-être, les citoyens mécontents de la situation qu'ils subissent actuellement souhaiteraient vivement que les branches nuisibles soient émondées au plus vite!

"C'est tout ou rien" en matière d'élagage à la rue Royale, à Chapelle-lez-Herlaimont!
"C'est tout ou rien" en matière d'élagage à la rue Royale, à Chapelle-lez-Herlaimont!
"C'est tout ou rien" en matière d'élagage à la rue Royale, à Chapelle-lez-Herlaimont!
"C'est tout ou rien" en matière d'élagage à la rue Royale, à Chapelle-lez-Herlaimont!

Partager cet article

Repost0
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 08:44

Carence récurrente dans l'entretien des arbres jonchant la rue de la Crête à Chapelle-lez-Herlaimont!

Les habitants de la rue de la Crête subissent-ils un traitement de défaveur dans l'entretien des arbres de leur rue? Tout porte à le croire.

En effet, alors que les arbres de l'avenue Lamarche et de la rue du Chêne sont régulièrement élagués, ceux de la rue de la Crête semblent singulièrement abandonnés à leur triste sort... naturel.

Comme l'attestent les quelques photos ci-après illustrant la situation actuelle, le développement anarchique de la végétation lignifiée terrestre à cet endroit prive bon nombre de riverains de lumière naturelle, voire de visibilité, en raison des branches particulièrement encombrantes, et pourrait provoquer diverses catastrophes (fils électriques sectionnés, chute de branches en cas de tempête ou d'orage...) aux conséquences dramatiques.

Pour des raisons évidentes de sécurité, les riverains mécontents souhaiteraient tout naturellement que les branches nuisibles soient émondées au plus vite!

carence récurrente dans l'entretien des arbres jonchant la rue de la Crête à Chapelle-lez-Herlaimont
carence récurrente dans l'entretien des arbres jonchant la rue de la Crête à Chapelle-lez-Herlaimont
carence récurrente dans l'entretien des arbres jonchant la rue de la Crête à Chapelle-lez-Herlaimont
carence récurrente dans l'entretien des arbres jonchant la rue de la Crête à Chapelle-lez-Herlaimont
carence récurrente dans l'entretien des arbres jonchant la rue de la Crête à Chapelle-lez-Herlaimont
carence récurrente dans l'entretien des arbres jonchant la rue de la Crête à Chapelle-lez-Herlaimont
carence récurrente dans l'entretien des arbres jonchant la rue de la Crête à Chapelle-lez-Herlaimont

Partager cet article

Repost0
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 06:44

Ajout d’un point à l’ordre du jour du conseil communal chapellois

du lundi 28 septembre 2015 proposé par Bruno VANHEMELRYCK,

conseiller communal «AC – FDF»

ELABORATION D’UNE OPERATION «DU N’ŒUF [NEUF] POUR REDUIRE LES DECHETS MENAGERS CHEZ LES TCHATS» PREVOYANT LA DISTRIBUTION DE 2 POULES PONDEUSES AUX ADMINISTRES VOLONTAIRES ET LE RESPECT D’UN REGLEMENT D’ADOPTION Y AFFERENT

Projet de résolution «Inviter le Collège communal à concrétiser un projet d’opération «Du n’œuf [neuf] pour réduire les déchets ménagers chez les Tchats» en prévoyant la distribution de 2 poules pondeuses aux familles candidates et le respect d’un règlement d’adoption y afférent»

Le Conseil communal, siégeant publiquement:

Attendu que le Collège communal chapellois a décidé, lors de la réunion du pouvoir exécutif local du 17.11.2014, d’ajouter la compétence du bien-être animal aux attributions scabinales de M. DELIGIO;

Attendu que, lors de la réunion du Conseil communal du 30.09.2013, la majorité socialiste a retoqué une motion préconisant la concrétisation d’un projet d’opération «Du n’œuf [neuf] pour réduire les déchets ménagers chez les Tchats» en prévoyant la distribution de 2 poules pondeuses aux familles candidates et le respect d’un règlement d’adoption y afférent;

Attendu qu’il convient, par conséquent, de proposer la même proposition de résolution concernant une matière toujours d’actualité;

Attendu que, lors de la réunion du Conseil communal tenue le 16.09.2013, plusieurs membres du pouvoir exécutif local ont indiqué clairement au public et aux mandataires présents que la propreté constituait la première de leurs priorités et continuent, par ailleurs, à relayer ponctuellement cette information dans la presse écrite régionale;

Attendu que le décret wallon du 22.03.2007 (Moniteur belge du 24.04.2007) modifiant le décret du 27.06.1996 relatif aux déchets impose aux communes l’application du coût-vérité de manière progressive pour atteindre 100 % en 2013 tandis que l’arrêté d’exécution définit la méthode de calcul du coût-vérité;

Attendu que la collecte et le traitement des déchets ménagers ainsi que les coûts de gestion du parc de recyclage ont subi une forte hausse en raison de l’augmentation de la charge salariale du personnel de l’ICDI (Association Intercommunale pour la Collecte et la Destruction des Immondices de la région de Charleroi) et des investissements du charroi;

Vu l’arrêté du Gouvernement wallon du 05.03.2008 relatif à la gestion des déchets issus de l’activité usuelle des ménages et à la couverture des coûts y afférents;

Vu le montant considérable, en constante augmentation, de la taxe réclamée à tout ménage occupant tout ou partie d’un immeuble situé sur le territoire de la Commune de Chapelle-lez-Herlaimont pour l’enlèvement et le traitement des déchets ménagers, en l’occurrence:

  • en 2011: 73,00 € pour les ménages d’une personne, 146,00 € pour les ménages de 2 personnes et plus;
  • en 2012: 105,00 € pour les ménages d’une personne, 162,00 € pour les ménages de 2 personnes, 178,00 € pour les ménages de 3 personnes et plus;
  • en 2013: 117,00 € pour les ménages d’une personne, 174,00 € pour les ménages de 2 personnes, 190,00 € pour les ménages de 3 personnes et plus;
  • en 2014: 117,00 € pour les ménages d’une personne, 174,00 € pour les ménages de 2 personnes, 190,00 € pour les ménages de 3 personnes et plus;
  • en 2015: 110,00 € pour les ménages d’une personne, 165,00 € pour les ménages de 2 personnes, 180,00 € pour les ménages de 3 personnes et plus;

Attendu qu’il semble particulièrement opportun d’étudier la concrétisation de toute idée pertinente visant à diminuer l’impact financier de la gestion des déchets ménagers dans le budget tant familial que communal;

Attendu que certaines communes belges et de nombreuses municipalités françaises ont, dans le cadre d’un plan de prévention des déchets, déjà expérimenté avec succès la distribution de 2 poules pondeuses à leurs habitants volontaires pour réduire le volume des déchets organiques dans les ordures ménagères;

Attendu qu’un nombre croissant de pouvoirs locaux proposent des actions semblables à leurs concitoyens;

Attendu qu’un gallinacé peut, en une année, absorber 150 kilos de restes de repas, épluchures, coquilles d’œufs et autres déchets alimentaires, soit 300 kilos pour 2 poules;

Attendu que les déchets organiques représentent en moyenne 25 % du contenu de nos poubelles;

Attendu que, pour accroître les chances de réussite de l’opération, une formation spécifique à l’élevage des poules devra impérativement être dispensée aux familles candidates;

Attendu qu’en contrepartie de ce don, les adoptants s’engagent à se soumettre à des contrôles inopinés opérés par les services communaux pour veiller au bien-être des animaux;

Attendu que cette initiative contribuera également à maintenir notre commune dans un état de propreté satisfaisant;

Attendu que la présence de volailles sera hautement appréciée tant par les adultes pour l’apport journalier d’œufs frais que par les enfants pour son caractère ludique et éducatif;

Attendu que cette motion empreinte de respect pour l’environnement répond au souhait de la majeure partie des administrés;

Vu les articles L1122‑17, L1122‑19, L1122‑20, L1122‑24, L1122‑26, L1122‑27, L1122‑30, L1122‑33, L1133-1 et L1133-2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation;

Par …. voix contre ….,

DECIDE:

d’inviter le Collège communal à concrétiser un projet d’opération «Du n’œuf [neuf] pour réduire les déchets ménagers chez les Tchats» en prévoyant la distribution de 2 poules pondeuses aux familles candidates et le respect d’un règlement d’adoption y afférent.

Partager cet article

Repost0
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 12:22

Ajout d’un point à l’ordre du jour du conseil communal chapellois

du lundi 28 septembre 2015 proposé par Bruno VANHEMELRYCK,

conseiller communal «AC - FDF»

INTERVENTION DES AUTORITES COMMUNALES CHAPELLOISES REQUISE POUR APPUYER LES AGRICULTEURS-PRODUCTEURS LAITIERS DANS LEURS DEMARCHES AFIN D’OBTENIR UN JUSTE PRIX DE LEUR PRODUCTION

Projet de résolution «Inviter le Collège communal à intervenir auprès du Ministre wallon de l’Agriculture pour soutenir les agriculteurs-producteurs de lait dans leurs démarches visant à obtenir un juste prix de leur production»

Le Conseil communal, siégeant publiquement:

Attendu que, lors de la réunion de l’assemblée législative chapelloise du 21.09.2009, les conseillers communaux ont, à l’unanimité, entériné la motion du mandataire libéral social Bruno VANHEMELRYCK prônant une intervention du Collège communal chapellois auprès des Ministres fédéral et wallon de l’Agriculture pour soutenir les agriculteurs-producteurs de lait dans leurs démarches visant à obtenir un juste prix de leur production;

Attendu que la situation n’a guère évolué favorablement pour les agriculteurs-producteurs de lait, même si l’agriculture a été régionalisée;

Attendu qu’il convient, par conséquent, de soumettre au vote des conseillers communaux chapellois une proposition de résolution similaire concernant une matière toujours d’actualité, en tenant compte des compétences dévolues aux Régions par la dernière réforme de l’Etat;

Attendu qu’on dénombre plusieurs exploitations agricoles dans l’entité chapelloise;

Attendu que l’activité au sein de ces exploitations doit permettre d’assurer, par une rémunération équitable, une qualité de vie aux agriculteurs et à leurs familles;

Attendu que ces exploitations tirent une partie non négligeable de leurs revenus de la production laitière;

Attendu que la chute dangereuse du prix du lait au cours des dernières années, combinée à l’augmentation du prix de l’énergie et des aliments pour animaux, met les exploitants agricoles dans une situation financière préoccupante puisqu’ils sont contraints de puiser dans leurs réserves financières;

Attendu que les revendications des producteurs laitiers visent à obtenir un prix permettant de couvrir les frais de production, les investissements indispensables et le coût de la main-d’œuvre;

Attendu que la Direction générale de l’Agriculture (D.G.A.) du Ministère de la Région wallonne estime que le prix de revient du lait est compris en moyenne entre 0,4055 EUR et 0,4505 EUR par litre;

Attendu que la disparition d’entreprises agricoles familiales s’opèrerait au bénéfice d’importations plus importantes et d’une production réalisée dans des fermes industrielles;

Attendu que les agriculteurs, tout en cultivant les produits de base de notre alimentation, contribuent à l’entretien du paysage;

Attendu que de nombreux secteurs dépendent du travail des agriculteurs;

Attendu que l’absence de réaction positive des autorités responsables fait peser un grave péril sur la production laitière familiale;

Attendu qu’il convient justement d’apporter notre soutien aux producteurs de lait afin de relayer leurs desiderata auprès des autorités wallonnes compétentes;

Attendu que cette initiative répond au souhait de la majeure partie des administrés;

Vu les articles L1122‑13, L1122‑17, L1122‑19, L1122‑20, L1122‑24, L1122‑26, L1122‑27, L1122‑30, L1133-1 et L1133-2 du Code [wallon] de la démocratie locale et de la décentralisation;

Par …. voix contre ….,

DECIDE:

d’inviter le Collège communal à:

  • soutenir les agriculteurs-producteurs laitiers dans leurs démarches pour obtenir un juste prix de leur production;
  • exiger que le prix moyen estimé par la Direction générale de l’Agriculture du Ministère de la Région wallonne soit pris en compte pour fixer le prix de base minimum d’un litre de lait à payer à l’agriculteur;
  • transmettre, au moyen de la présente motion, les revendications des agriculteurs au Ministre wallon de l’Agriculture.

Partager cet article

Repost0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 19:59

Dans la Cité des Tchats, à la rue de Nivelles (Godarville), d'aucuns risquent de tomber dans le panneau!

En 2003, les Etats généraux de la sécurité routière ont mis en exergue l’importance de la visibilité des entrées et sorties d’agglomération, en préconisant notamment la modification des signaux délimitant les agglomérations, en l’occurrence les panneaux d’indication F1 (commencement d’une agglomération) et F3 (sortie d’une agglomération).

Par ailleurs, l’abrogation des signaux F1 et F3 et leur remplacement pour le 01.06.2015 au plus tard par des nouveaux types de panneaux, précisément les signaux F1a ou F1b (début d’agglomération) et F3a ou F3b (fin d’agglomération) ont été entérinés en date du 04.04.2003 par un arrêté royal, publié au Moniteur belge du 08.05.2003.

Sous l'impulsion du conseiller communal FDF Bruno VANHEMELRYCK, la Commune de Chapelle-lez-Herlaimont s'est attelée en 2015 à cette mise en conformité de la signalisation routière dans l'entité chapelloise.

En effet, le mandataire libéral social avait demandé, par missive électronique adressée le 06.12.2014 au Bourgmestre chapellois, quelques éclaircissements au sujet du placement obligatoire pour le 01.06.2015 des nouveaux panneaux d’agglomération F1a ou F1b (début d’agglomération) et F3a ou F3b (fin d’agglomération), insistant sur le fait que le maintien [ou le placement] de panneaux de signalisation non-conformes (F1 et F3) rendrait invalides certaines règles applicables en agglomération, notamment la limitation de vitesse à 50 km/h.

Jugeant particulièrement opportun d'adopter promptement cette sage résolution, à 5 mois du délai imparti pour se mettre en conformité avec le Code de la route et éviter ainsi tout dysfonctionnement regrettable, Bruno VANHEMELRYCK avait également déposé une motion en ce sens lors de la réunion de l'assemblée législative chapelloise du 18.12.2014.

Force est de constater que toutes les zones délimitant le territoire chapellois n'ont pas encore été, à ce jour, aménagées à bon escient et préservées des dépôts sauvages.

A titre d'exemple... à ne pas suivre, à la rue de Nivelles (Godarville), un nouveau panneau indiquant la fin d'agglomération a carrément été abandonné dans le fossé, du mauvais côté de la chaussée, à proximité d'une signalisation non-conforme seneffoise, comme l'attestent les photos figurant ci-après.

Avant une intervention salutaire des services communaux compétents, les usagers de cette route devront donc impérativement éviter de tomber dans le panneau!

dans la Cité des Tchats, à la rue de Nivelles (Godarville), d'aucuns risquent de tomber dans le panneau!
dans la Cité des Tchats, à la rue de Nivelles (Godarville), d'aucuns risquent de tomber dans le panneau!
dans la Cité des Tchats, à la rue de Nivelles (Godarville), d'aucuns risquent de tomber dans le panneau!
dans la Cité des Tchats, à la rue de Nivelles (Godarville), d'aucuns risquent de tomber dans le panneau!
dans la Cité des Tchats, à la rue de Nivelles (Godarville), d'aucuns risquent de tomber dans le panneau!
dans la Cité des Tchats, à la rue de Nivelles (Godarville), d'aucuns risquent de tomber dans le panneau!

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 22:12

Signez la pétition initiée le 23.07.2015 par l'association de défense des consommateurs TEST-ACHATS contre les augmentations du prix de l'électricité

http://www.test-achats.be/maison-energie/energie/en-direct/par-voie-de-petition-la-tva-a-21-sur-l-electricite-c-est-non

La TVA à 21% sur l’électricité, c’est inadmissible. Signez notre pétition.

23 juillet 2015

Non seulement le gouvernement voudrait augmenter la TVA sur l'électricité de 6 à 21 %, mais en plus il serait question de ne pas répercuter cette hausse dans l'index santé et donc au niveau des salaires. C'est faire payer deux fois cette hausse aux consommateurs!
C'est donc un double non à la hausse de la TVA sur l'électricité!

Aidez-nous à porter ce message en signant notre pétition!

Le gouvernement renie, ici, clairement ses promesses de sauvegarde du pouvoir d’achat et de maintien des prix dans la moyenne des pays voisins, comme prévu dans l’accord de gouvernement.
Au niveau de la comparaison transfrontalière, la Belgique redevient le pays le plus cher, juste devant l'Allemagne.

Or, l’électricité est un produit de base, tels que les fruits ou les médicaments taxés à 6 % de TVA. Elle doit, à ce titre, rester abordable pour tous ! Et c’est de moins en moins le cas.

La hausse de la TVA à 21% sur la consommation électrique fait augmenter une facture moyenne d’une centaine d’euros par an. Mais ce n’est pas la seule augmentation déjà actée et à venir.

  • 80 € (disparition des premiers kWh gratuits en Flandre)
  • 20 € (intercommunales soumises à l’impôt des sociétés remporté sur les consommateurs )
  • 50 € (financement des panneaux photovoltaïques en Flandre)
Signez notre pétition contre ces augmentations, pour une énergie à prix abordable.
Nombre de participants

Intitulé*

  • Monsieur
  • Madame

Nom*

Prénom*

E-mail*

N° de téléphone

J'accepte la politique de respect de la vie privée.

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 09:26

Missive électronique adressée le 29.07.2015 à M. Paul FURLAN, Ministre wallon des Pouvoirs locaux et de la Ville, au sujet de la notion fiscale de lieu fixe de travail pour les conseillers communaux afin de lever l'insécurité juridique qui règne actuellement sur la question:

----- Original Message -----

From: Bruno Vanhemelryck

To: Nicole DAFFE

Cc: Patricia Leonard ; Véronique Paul ; Emel Iskender ; Karl De Vos

Sent: Wednesday, July 29, 2015 12:52 AM

Subject: Fw: M. Paul FURLAN, Ministre wallon des Pouvoirs locaux et de la Ville - éclaircissement requis quant à la notion fiscale de lieu fixe de travail pour les différents membres des assemblées législatives locales

COPIE POUR INFORMATION ET TRAITEMENT

(merci de bien vouloir me confirmer par retour de mail via bvanhemel@skynet.be et/ou vanhemelryck.b@skynet.be

la bonne réception de ce courrier électronique et sa transmission à la personne concernée)

----- Original Message -----

From: Bruno Vanhemelryck

To: Paul FURLAN

Sent: Wednesday, July 29, 2015 12:47 AM

Subject: M. Paul FURLAN, Ministre wallon des Pouvoirs locaux et de la Ville - éclaircissement requis quant à la notion fiscale de lieu fixe de travail pour les différents membres des assemblées législatives locales

Conseiller communal "AC - FDF"

rue Louis de Brouckère, 38
BE-7160 GODARVILLE
Tél. 064/44.34.61 - GSM 0495/18.42.28

Emails vanhemelryck.b@skynet.be et/ou bvanhemel@skynet.be

Monsieur Paul FURLAN

Ministre wallon des Pouvoirs locaux

et de la Ville

rue Moulin de Meuse, 4

BE-5000 NAMUR

Tél. 081/23.47.11

Fax 081/23.47.64

Email paul.furlan@gov.wallonie.be

Site Internet www.furlan.be

Eclaircissement requis quant à la notion fiscale de lieu fixe de travail pour les différents membres des assemblées législatives locales

Monsieur le Ministre,

En tant que conseiller communal "AC - FDF" à Chapelle-lez-Herlaimont, je me permets, par ce message électronique, de vous adresser une question écrite afin d'obtenir un éclaircissement quant à la notion fiscale de lieu fixe de travail, plus particulièrement en ce qui concerne l'exercice du mandat de conseiller communal.

Comme vous le savez, chaque ville ou commune belge dispose d'une assemblée législative composée de membres élus directement par les citoyens lors des scrutins communaux organisés tous les 6 ans. Ces conseillers communaux désignent en leur sein un Bourgmestre et différents Echevins qui formeront l'organe exécutif local, le Collège communal. Pour ces derniers, l’Administration communale constitue tout naturellement leur lieu fixe de travail, concrétisé par un cabinet ou un bureau, c’est-à-dire l'endroit où ils exercent, organisent, dirigent ou administrent leur activité professionnelle.

Par ailleurs, la définition d'un lieu fixe de travail apparaît clairement dans l'opuscule «Guide fiscal de votre voiture», édité en 2011 par le Service Public Fédéral FINANCES (références: D/2011 – 1418/2), à la page 49, en ces termes: «lieu où vous exercez, organisez, dirigez ou administrez votre activité professionnelle. Il peut s’agir d’un bureau, d’une usine, d’un atelier, d’un magasin, d’un cabinet, etc.».

En outre, la circulaire n° Ci.RH.241/573.243 [AFER 46/2007] du 06.12.2007 stipule qu'«Est considéré comme un lieu fixe de travail, le lieu où le travailleur est présent pendant au moins 40 jours au cours de la période imposable, sans que ces 40 jours doivent nécessairement être consécutifs.».

Il y a lieu de constater, dans quelques rares cas, que cette règle des 40 jours est interprétée fautivement par certains contrôleurs fiscaux qui considèrent l’Hôtel de Ville comme le lieu fixe de travail pour tous les conseillers communaux, même ceux qui, n'appartenant pas au Collège communal (anciennement, Collège des Bourgmestre et Echevins), perçoivent uniquement des jetons de présence. En effet, pour exercer leur mandat, ceux-ci ne disposent d'aucun local ni des infrastructures adéquates au sein des bâtiments communaux, même s'ils s'y rendent exclusivement pour participer aux séances mensuelles du Conseil communal et, le cas échéant, aux commissions préparatoires. En toute logique, notons également que le règlement d'ordre intérieur du Conseil communal ne prévoit aucune modalité pour réserver un accueil idoine aux conseillers communaux qui insisteraient à mauvais escient pour y assumer tout ou partie de leur activité professionnelle indépendante consacrée à la politique, à toute heure du jour ou de la nuit, en fonction de leurs disponibilités temporelles.

Pouvez-vous, dès lors, m'indiquer si l'Hôtel de Ville peut être qualifié de lieu fixe de travail dans leur chef?

Votre réponse permettrait de lever l'insécurité juridique qui règne actuellement sur la question.

Je reste bien évidemment à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire que vous souhaiteriez recevoir.

A cette fin, vous pouvez bien entendu me contacter, à votre meilleure convenance, par voie postale, par téléphone au 064/44.34.61, via mon GSM au 0495/18.42.28 ou par messagerie électronique (bvanhemel@skynet.be et/ou vanhemelryck.b@skynet.be).

Je vous remercie d'avance pour la suite favorable que vous réserverez à ma requête.

J'attends vos bonnes nouvelles avec impatience.

Entre-temps, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de ma parfaite considération et de mes meilleurs sentiments.

Bruno VANHEMELRYCK

Conseiller communal "AC - FDF"

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 09:23

http://www.lesoir.be/948554/article/actualite/belgique/politique/2015-07-29/fdf-devrait-il-changer-sigle-sondage

Le FDF devrait-il changer de sigle? (sondage)

David Coppi, édité par G.D
Mis en ligne il y a 27 minutes

Olivier Maingain le souhaite même si les affiliés freinent. A vos propositions…

En novembre 2015, à l’occasion d’un congrès politique convoqué à cet effet, les FDF muteront. Il est question, pour les amarantes, de jeter leur dévolu sur les termes « libéral » et/ou « social », et de recomposer ainsi radicalement le sigle historique.

Changer, vraiment ? Olivier Maingain le souhaite. Il devra vaincre des résistances. Les conservateurs dominent parmi les affiliés. Du moins parmi ceux qui ont répondu au questionnaire reçu il y a quelques semaines, où ils étaient invités à se prononcer sur l’enjeu d’un nouveau sigle.

Résultat ? Près de 500 formulaires dûment complétés sont rentrés chaussée de Charleroi à Bruxelles, siège du parti, et une majorité d’entre eux, 6/10 environ d’après un premier rapide dépouillement, sont favorables au statu quo. Une petite majorité pas infranchissable. Cela, alors que les termes « libéral » et « social » sont plébiscités parmi les partisans du changement, sur la base desquels Olivier Maingain compte bien refonder le parti amarante.

Et vous ? Pensez-vous que le parti doit changer de nom ? Participez à notre sondage (cliquez ici pour les mobiles)

Sondage: les FDF doivent-ils changer de nom

Question 1/2

Selon vous, les FDF doivent-ils changer de nom ?

Sondage: les FDF doivent-ils changer de nom

Question 2/2

Si oui, quel nom proposeriez-vous? (Vous pouvez passer cette question)

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 09:21

http://www.lesoir.be/948378/article/actualite/belgique/politique/2015-07-28/fdf-change-nom-affilies-freinent-president-fonce

Le FDF change de nom? Les affiliés freinent, le président fonce

David Coppi
Mis en ligne mercredi 29 juillet 2015, 07h24

Une majorité d’affiliés rechignent à modifier le sigle «FDF», et les termes «libéral» et «social» ont la cote par ailleurs.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de brunovanhemelryck.over-blog.com
  • : Blog politique et informatif de Bruno VANHEMELRYCK, conseiller communal libéral social "AC" (DéFI, FDF, ex-MR) à Chapelle-lez-Herlaimont. Le contenu de ce site a pour objectif unique de documenter toute personne intéressée par les actions politiques menées principalement au niveau local et doit être utilisé uniquement à cette fin. Je ne peux, en aucun cas, être tenu pour responsable des actions fondées sur les documents ou articles disponibles à partir de ce site.
  • Contact

Recherche

Articles Récents